Le ministre du commerce présente un exposé sur le budget de son secteur devant la commission des finances et du budget

Le ministre du commerce, Bakhti Belaib a affirmé lundi le 09 novembre 2015 que la réduction du budget de fonctionnement pour l'année 2016 dans le cadre de la rationalisation des dépenses n'empêchait pas de poursuivre "dans un esprit raisonnable et judicieux" la politique de soutien aux prix des produits alimentaires.

"La réduction du budget et la rationalisation des dépenses n'empêche pas de maintenir, dans un esprit raisonnable et judicieux, la politique de soutien aux prix des produits alimentaires au profit des populations du Sud en prenant en charge notamment le sucre blanc et l'huile de table", a soutenu le ministre qui présentait le budget de son secteur dans le cadre de la loi de finances 2016 devant la commission des finances de l'Assemblée populaire nationale.

Selon le ministre, le projet de budget de fonctionnement de son secteur est en baisse de 16,1%  par rapport à 2015 passant à 20,52 milliards de DA.

Les crédits consacrés aux salaires, primes et indemnités allouées aux employés et aux autres prestations sociales ont cependant enregistré une hausse dans l'ensemble, a-t-il toutefois fait savoir.

M. Belaib, ajoute la même source, a également rappelé les crédits alloués pour doter les organes de contrôle des équipements nécessaire à l'accomplissement de ses missions et l'amélioration des efforts d'adhésion de l'Algérie à l'organisation mondiale du commerce (OMC).

Le président de la commission a souligné la nécessité de mobiliser tous les moyens pour sauvegarder l'économie nationale rapporte encore le communiqué ajoutant que les préoccupations des membres de l'instance ont porté sur le régime fiscal et les entraves douanières qui freinent l'investissement.

Les membres de la commission sont revenus sur la lutte contre le secteur informel et les produits de contrefaçon, l'adhésion de l'Algérie à l'OMC et le contrôle des prix.

footer-apn