Le ministre de l'Enseignement supérieur présente deux projets de loi sur la recherche scientifique devant la commission de l'éducation

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tayeb Bouzid a présenté, mardi 03 décembre 2019, devant les membres de la commission de l'éducation, de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des affaires religieuses , deux projets de loi relatifs à la recherche scientifique.

Il s'agit du projet de loi modifiant la loi 15-21 portant loi d'orientation sur la recherche scientifique et le développement technologique ainsi que le projet de loi fixant les missions, la composition et l'organisation du Conseil national de la recherche scientifique.

 Lors de cette audience présidée par, Yahia Abderrahmane, président de la commission, le ministre a fait savoir que "le Conseil national de la recherche scientifique et des technologies, institué en vertu de la Constitution, s'acquittera des missions confiées au Conseil national de la recherche scientifique et du développement technologique et au Conseil national d'évaluation, conformément aux dispositions de la loi N 15-21".

Parmi les missions confiées au Conseil national de la recherche scientifique et des technologies figurent le développement de la recherche universitaire et son intégration dans le développement économique et social, d'autant que les établissements d'enseignement supérieur sont la source des capacités scientifiques nationales", a indiqué le ministre.

"Le conseil emmétra son avis concernant toutes les questions relatives à la définition de la politique nationale en matière de recherche

scientifique et de développement technologique, sa mise en œuvre et son évaluation", a-t-il souligné, ajoutant qu'il sera composé principalement des personnes compétentes et expérimentées.

Certains députés se sont interrogés concernant les critères adoptés dans le choix des membre de ce conseil, exprimant des réserves quant à son rendement.

Par ailleurs, certains membres de la commission ont insisté sur l'impérative révision et réévaluation de la recherche scientifique en

Algérie notamment dans les sciences humaines et sociales, en sus de l'évaluation de la gestion des centres de recherche et des laboratoires et le contrôle de leurs dépenses.

footer-apn