Partie algérienne en commission mixte avec le Parlement européen: dénonciation de l'ingérence et demande de respecter la souveraineté du peuple algérien lors du passage aux présidences

La partie algérienne au sein de la Commission parlementaire mixte Algérie-Union européenne  (UE) a dénoncé samedi 30 novembre 2019, un grave empiètement de la part du Parlement européen de tous les us diplomatiques internationaux.

"Nous, membres de la partie algérienne au sein de la Commission parlementaire mixte Algérie-UE dénonçons le grave empiètement de tous les us diplomatiques internationaux de la part du Parlement et des droits de l'Algérie et de son processus électoral".

"Cette résolution qui ose demander au Parlement algérien la reformulation de ses lois, est une atteinte aux bonne relations existant en l'Algérie et l'Union européenne (UE), et la partie algérienne, qui la rejette catégoriquement, se réserve le droit de riposter au moment opportun", soutiennent les rédacteurs.

Ce grave empiètement vient dévoiler "le ressentiment de parlementaires européens à l'égard de l'Algérie, et de l'avenir de ce pays qui sortira, grâce à son peuple, victorieux en dépit des haineux", pour qui "le Parlement européen montre, ainsi, ses intentions non

sincères à l'égard des institutions algérienne, et une violation des accords bilatéraux".

"Par l'adoption de sa résolution, le Parlement européen aura montré sa nostalgie de l'époque coloniale, une époque de laquelle le peuple algérien s'est affranchi en payant le prix fort".

Les membres de la partie algérienne au sein de la Commission parlementaire mixte Algérie-UE appellent les européens à "reconsidérer leur position s'ils veulent préserver leurs intérêts, qui autant nous souhaitons qu'ils soient réciproque, autant nous souhaitons qu'ils soient réviser dans le sens du respect de la souveraineté du peuple algérien sur sa terre et sur ses décisions, visant la consécration de la pratique démocratique en allant à la présidentielle le 12 décembre prochain, et la préservation des droits politiques, économiques et sociaux de la manière qui l'agrée lui et non suivant des diktats obéissant à une vision tronquée et à la  politique de deux poids deux mesures".

footer-apn