Groupe parlementaire d'amitié "Algérie-Roumanie":Un espace important pour un plus grand rapprochement et une coopération avec le pays ami

Le groupe parlementaire d'amitié "Algérie-Roumanie", qui se veut un cadre supplémentaire pour la consolidation des liens "privilégiées et forts" unissant les deux pays, a été installé mercredi 28 mars 2018 . 

A cette occasion, M. Smail Mimoun, vice-président de l'APN a indiqué que l'installation du groupe parlementaire d'amitié "Algérie-Roumanie" constitue "un espace important pour concrétiser davantage de rapprochement et de coopération avec la Roumanie, pays ami, et renforcer les relations privilégiées unissant les deux pays", affirmant que le but de la création de ce type de structure est "la mise en place d'un cadre d'échange et d'approfondissement du dialogue et de la concertation entre les parlementaires et le rapprochement des vues  en vue de concrétiser un partenariat stratégique durable". 

Il a, à ce titre, appelé les membres du groupe parlementaire à "oeuvrer au développement des mécanismes de communication et d'échange bilatéral dans les domaines politiques et économiques, ainsi que l'échange sur les expériences législatives et juridiques autour des différentes questions d'intérêt commun".

De son côté, le président de la Commission des affaires étrangères, de la coopération et de la communauté à l'étranger , Abdelhamid Si Affif a indiqué que l'une des missions principales de ce groupe parlementaire consiste à "donner un nouvelle impulsion à la diplomatie parlementaire, en complément de la diplomatie des deux Etats, et ce à travers les contributions actives aux activités parlementaires". 

Pour sa part, l'ambassadeur de la Roumanie en Algérie Marcel Alexandru a affirmé que les liens d'amitié entre l'Algérie et son pays sont "très forts et ancrés à la faveur de leurs relations historiques, soulignant à ce propos, qu'ils demeureront ainsi, d'autant plus que la Roumanie est le premier partenaire de l'Algérie en Europe de l'Est".  

Prenant la parole, la députée Fatima Saidi, qui assure la présidence de ce groupe parlementaire d'amitié, a affirmé qu'elle ouvrerait, de concert avec les membres de ce groupe à "la consolidation et à l'échange d'expériences et expertises entre les deux institutions législatives", tout en faisant de ce groupe "l'un des principaux canaux de communication bilatérale, dans le cadre de l'approfondissement du dialogue entre les deux parties, notamment au niveau parlementaire".

footer-apn