En présence du ministre de l'Éducation nationale: les députés débattent la réalité de l'éducation physique et des sports scolaires

La ministre de l'Education nationale, Nouria  Benghabrit, a affirmé lundi 29 janvier 2018, que le recrutement des enseignants de  l'éducation physique et sportive dans les écoles primaires nécessite la  révision de "la loi d'orientation" régissant l'école algérienne.

Intervenant devant les membres de la commission de la jeunesse et des  sports et du mouvement associatif.

Mme Benghabrit a déclaré que "le système de l'enseignant unique au cycle  primaire est structuré dans le cadre de la loi d'orientation" régissant  l'éducation nationale, et par conséquent, a-t-elle-dit, "le recrutement des  enseignants dans une spécialité quelconque y compris l'éducation physique  et sportive nécessite la modification de la loi" encadrant l'école algérienne.

Elle a ajouté que "le combat aujourd'hui ne concerne pas le recrutement  des enseignants de l'éducation physique au cycle primaire, mais le  changement du système de l'éducation nationale", précisant que "le système  de l'enseignant unique" qui dispense toutes les matières d'enseignement  dont l'éducation physique est un système "utilisé dans plusieurs pays et non pas uniquement en Algérie".

Elle a ajouté par ailleurs que le programme pédagogique présenté à  l'enseignant de la langue arabe à l'école primaire au niveau des écoles  supérieures prévoit l'Education physique avec un volume horaire de 45  heures pour la première année, d'autant que l'enseignant suit une formation  supplémentaire durant le service en vue d'améliorer sa maitrise de la  matière.

Au cycle primaire et à partir de la quatrième année, il y a un enseignant  de la langue arabe qui assure toutes les matières, l'enseignant de la  langue française et l'enseignant de amazight, a rappelé la ministre,  soulignant qu'à partir de 2016, le temps consacré à la séance d'éducation physique a augmenté de 15 minutes portant ainsi le temps dédié à cette  matière à 45 minutes.

La ministre a indiqué par ailleurs que le taux de dispense des élèves pour  cette matière avait reculé par rapport aux années précédentes où il  dépassait les 80%, affirmant que les dispenses étaient accordées  actuellement sur la base de présentation d'un certificat médical.

La pratique de l'éducation physique est généralisée et obligatoire pour  tous les cycles, a soutenu la ministre.

A ce propos Mme. Benghabrit a fait savoir que son secteur disposait de  6833 stades (terrains aménagés), dont 1.838 dans les écoles primaires,  3.485 dans les CEM et 1510 dans les lycées, outre 1920 salles de sport dans  le deuxième et troisième cycle.

Répondant à la question d'un membre de la Commission sur l'introduction de  la spécialité préservation du patrimoine dans la nomenclature des  spécialités approuvées par le secteur de l'Education, la ministre a indiqué  que cette spécialité concernait en premier lieu le secteur de la Culture,  relevant que son département souffrait actuellement d'un déficit en professeurs de musique. 

footer-apn