Le Parlement panafricain condamne la résolution du PE sur la situation des droits de l'homme en Algérie

Le Parlement panafricain (PAP) a condamné dimanche 29 novembre 2020 la résolution du Parlement européen sur la situation des droits de l'homme en Algérie, appelant à une solidarité parlementaire africaine face à toute ingérence dans les affaires intérieures des pays africains.

Le PAP a exprimé "son entière solidarité avec le Parlement algérien et sa condamnation des tentatives d'ingérence du Parlement européen, entretenues et attisées par certains milieux nostalgiques de la période coloniale au sein dudit parlement", appelant à une solidarité parlementaire africaine face à toute ingérence dans les affaires intérieures des pays africains.

"Le Parlement européen, dans le sillage de ses multiples immixtions et ingérences inacceptables dans les affaires intérieures des pays africains, vient d’adopter, le 26 novembre en cours, une résolution sur la situation en Algérie, dans un comportement paternaliste criard et rarement égalé", a ajouté le communiqué.

Le Parlement panafricain a appelé, par ailleurs, le PE à "reconsidérer son attitude à l'égard des affaires africaines et à reconnaître que les pays africains sont résolument engagés dans une optique de développement multidimensionnel de leurs systèmes pour réaliser le développement et le progrès en faveur de leurs peuples qui aspirent à rendre leur indépendance effective à tous les niveaux et à défier leurs propres systèmes démocratiques, loin de toute tutelle et paternalisme de ceux qui sont la cause principale du sous-développement du continent et le principal obstacle à son progrès et à sa prospérité".

Enfin, le PAP a appelé le Parlement européen à respecter ses engagements de non-ingérence dans les affaires africaines, contenus dans les différents textes signés entre les deux parlements".

footer-apn