M. Bouhadja préside une cérémonie de remise de certificat de formation au profit des fonctionnaires de l'Assemblée nationale sahraouie

Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Said Bouhadja a présidé, lundi une cérémonie de remise de certificats de formation au profit des membres et fonctionnaires de l'Assemblée nationale sahraouie et aux cadre des différentes institutions ministérielles de la République arabe sahraouie démocratique ayant

participé à la 5e édition de la session de formation encadrée par l'APN durant la période allant du 23 juin au 23 juillet 2018.

A cette occasion, le président du groupe parlementaire du parti du Front de libération nationale (FLN), Mouad Bouchareb a réitéré "la position constante de l'Algérie vis-à-vis la question sahraouie juste", affirmant "la solidarité de l'Algérie avec le peuple sahraoui dans son droit à l'autodétermination et la liberté", soulignant, dans ce contexte, "les voies et moyens à même d'apporter soutien à la question sahraouie, la promotion de la coopération et la solidarité dans le cadre de la diplomatie parlementaire à travers la relance de la commission d'amitié parlementaire entre les deux pays".

De son côté, le président de l'Assemblée nationale sahraouie, Khatri Eddouah a exprimé "sa reconnaissance à l'Algérie pour sa position constante dans son soutien à la lutte juste menée par le peuple sahraoui", exprimant "sa considération au président de la République, Abdelaziz Bouteflika pour ses efforts qu'il n'a eu de cesse de consentir en faveur de la paix à travers le monde".

M. Khatri Eddouh a salué "les relations privilégiées" liant les deux pays, mettant en avant "le soutien qu'apporte l'Algérie au peuple sahraoui dans les fora internationaux pour son autodétermination".

Le même responsable a "passé en revue les développement et défis que connait la question sahraouie aussi bien que les victoires politiques et légales réalisées au niveau de l'UA et des autres régions, tout en réaffirmant la mise en oeuvre des décisions et résolutions de l'ONU sur tous les plans y compris la protection et la défense des droits sahraouis dans les territoires occupés et l'arrêt du pillage des ressources sahraouies par l'occupant marocain".

Le directeur général de la formation, Boualem Tatah avait indiqué que "cette période de formation d'un mois a permis à la délégation sahraouie d'assister à plus de 58 conférences sur un total de 177 heures sous la supervision des professeurs et spécialistes dans différents domaines et de visiter les différents services de l'APN et du Conseil de la nation".

Il a qualifié, par ailleurs, cette formation de "qualitative" pour le suivi continu en faveur des membres et fonctionnaires du Conseil et des cadres de la République arabe sahraouie démocratique".

 

footer-apn