Le bureau de l'APN a observé une minute de silence à la mémoire des martyrs du devoir

L'Assemblée populaire nationale  a arrêté le calendrier de ses plénières, du 22 au 30 avril, consacrées au débat et au vote de certains projets de loi ainsi qu'aux questions orales adressées aux représentants du Gouvernement.

Le bureau de l'APN s'est réuni mercredi sous la présidence de M. Said Bouhadja, président de l'APN, pour arrêter le calendrier des séances plénières prévues pour la période allant du 22 au 30 avril 2018.

Ainsi, le bureau a décidé la tenue d'une séance plénière le 22 avril pour débattre du projet de loi sur la santé tandis que la journée du 24 avril sera consacrée au débat de la loi complétant et modifiant la loi fixant la

liste des fêtes nationales alors que le vote de ces deux projets de loi aura lieu le 30 avril.

Le bureau a examiné, également, les questions déposées à son niveau, dont 67 questions écrites et 64 orales tout en émettant des réserves concernant 4 questions écrites et 2 orales. Il s'agit, de questions répétées et d'autres nécessitant des précisions. Les questions répondant aux conditions légales ont été soumises au Gouvernement.

Par ailleurs, le bureau a examiné des demandes d'organisation de journées parlementaires dont les thèmes ont été inscrits au titre des prérogatives des commissions permanentes responsables de l'organisation de ces journées.

Pour rappel, le bureau a adopté le procès verbal de la réunion précédente et a soumis un projet de loi modifiant et complétant le loi N 278-63 du 26 juillet 1963 fixant la liste des fêtes légales à la commissions de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle. Il a aussi soumis à la commission de finances et du budget un projet de loi organique relatif aux lois de finances.

Au début de la réunion, le bureau de l'APN sous la présidence de M. Bouhadja, a observé une minute de silence à la mémoire martyrs de l'Armée nationale populaire (ANP) ayant trouvé la mort suite au crash d'un avion des forces aériennes de l'Armée nationale populaire à Boufarik (Blida).

footer-apn